Chapiteau industriel ou bâtiment industriel démontable ?Vous avez peut-être déjà entendu parler de « chapiteaux industriels ». Et, comme beaucoup de gens, vous vous êtes peut-être demandé de quoi il s’agissait exactement. Évidemment, on ne parle pas ici de faire la fête jusqu’à l’aube sous un chapiteau industriel… Alors quand et pourquoi utiliser un chapiteau industriel ? Et surtout, de quoi s’agit-il exactement, et pourquoi ce nom de « chapiteau industriel » ?

D’où vient son nom ?

Pour certains, un chapiteau industriel est un bâtiment industriel temporaire quelconque ; c’est-à-dire un bâtiment démontable, qu’on peut déplacer, servant typiquement d’entrepôt ou d’espace opérationnel temporaire, à court ou long terme. On les appelle aussi parfois « tentes industrielles » ou « tentes de stockage ». En réalité, peu importe qu’on les appelle tentes, chapiteaux ou bâtiments. Ce qui compte en revanche, c’est ce que vous achetez : est-ce une tente, un chapiteau ou un bâtiment ? Et connaissez-vous la différence ?

Chapiteau ou bâtiment industriel ?

Un bâtiment industriel temporaire ressemble un peu à un chapiteau, la principale différence résidant dans son armature. Il est conforme à des normes de construction beaucoup plus rigoureuses, avec une armature aux profils plus épais et solide respectant les normes européennes en matière de charges climatiques (Neige et Vent) et de sécurité structurelle. En bref, cela signifie qu’il résistera aisément aux intempéries et que le service d’urbanisme de votre ville ne verra aucun inconvénient à sa présence.

Un chapiteau industriel est essentiellement un chapiteau dans lequel on organisait des mariages et événements et qui a ensuite été « recyclé » en entrepôt. Sa structure repose sur une armature en aluminium (bien plus petite que celle d’un bâtiment industriel temporaire et moins solide) à laquelle on a ajouté des parois latérales souples ou rigides et une toiture en PVC.

L’armature d’un chapiteau n’est pas assez robuste pour être utilisée sur du long terme ou pour être assimilée à celle d’un bâtiment. Votre service d’urbanisme pourra vous demander de démonter votre chapiteau s’il remarque qu’il est installé depuis plus de 28 jours. Par ailleurs, il s’agit d’une structure qui ne supportera pas les conditions hivernales, en particulier les charges de vent et de neige, et qui posera alors un risque pour la sécurité des gens qui l’utilisent ou y travaillent.

D’où vient la confusion ?

La confusion vient peut-être du fait que ces structures ont 3 points communs. Elles sont toutes les deux dotées d’un système de toit en PVC et d’une armature en aluminium (même si un bâtiment utilise plus d’aluminium pour obtenir un profil plus solide) et leur technique d’installation est très similaire.

Le toit en PVC utilisé pour les bâtiments industriels temporaires ressemble en effet à celui utilisé pour certains chapiteaux. Il s’agit pourtant d’un matériau particulièrement robuste, de qualité industrielle, garanti pour un usage à long terme, bon marché, simple et rapide à poser, et facile à remplacer s’il venait à être endommagé. Il laisse également filtrer beaucoup de lumière naturelle, ce qui permet de faire des économies d’énergie dans la journée.

Les armatures en aluminium sont idéales pour les structures qui ont besoin d’être régulièrement déplacées : chapiteaux, chapiteaux industriels et bâtiments temporaires. Même les profils les plus épais et les plus solides des bâtiments industriels temporaires restent légers, faciles à transporter et à manier. Et bien qu’il soit souvent considéré comme inférieur à l’acier, l’aluminium résiste à la corrosion. Il est d’autant plus solide qu’il est malléable, ce qui signifie qu’il fléchit sous charge.

En fait, c’est surtout la légèreté du matériau qui fait que l’installation est si rapide, simple et bon marché, à la fois pour les chapiteaux et les bâtiments industriels. En fonction de la taille et du poids de l’armature, plusieurs méthodes sont utilisées pour fixer les chapiteaux et bâtiments au sol dur existant grâce à des piquets, des goupilles et des plaques d’ancrage. On évite donc généralement de longs et coûteux travaux de terrassement. Cette technique signifie qu’ils sont tout aussi faciles à démonter et à réinstaller ailleurs et qu’ils laissent peu de traces de leur présence.

On comprend maintenant mieux pourquoi ces similitudes font que l’on confond parfois bâtiments industriels temporaires et chapiteaux industriels. Malheureusement, il arrive que des fournisseurs essaient de faire passer des chapiteaux pour des bâtiments industriels, convenant soi-disant à un usage à long terme, et c’est là que les problèmes commencent.

Comment faire la différence?

Tout est dans l’armature. Un chapiteau a un petit profil, autrement dit une armature plus légère et plus petite qui n’est pas faite pour un usage à long terme. Un bâtiment industriel temporaire a un profil plus épais et solide conçu et souvent garanti pour durer au moins dix ans.
On peut voir s’il s’agit d’une armature de chapiteau à la distance des travées et à la hauteur des parois. Souvent dans un chapiteau les travées sont de 3 m et la hauteur des parois latérales ne va pas au-delà de 3 m. Dans le cas d’un bâtiment temporaire, la distance des travées est généralement de 5 m et les parois latérales peuvent monter jusqu’à 6 m et plus.

Pour être sûr, vous devez demander si le bâtiment a été conçu pour respecter les codes de construction européens en vigueur dans votre pays. Si le fournisseur ne peut pas vous en apporter la preuve, c’est qu’il est possible qu’il vous vende un ancien chapiteau qu’il aura recyclé en entrepôt.

Vous avez toujours des doutes sur ce qu’on vous vend ?

Consultez un spécialiste du bâtiment, un géomètre ou vos services d’urbanisme. Vous pouvez aussi contacter l’équipe technique de HTS qui vous renseignera volontiers de manière impartiale sur votre chapiteau ou bâtiment industriel, même si celui-ci vous vient d’un autre fournisseur.